L'histoire de l'église

L'Eglise Protestante Baptiste Libre de St Sébastien sur Loire a débuté dans les années 80. Mais notre témoignage dans l'agglomération Nantaise remonte aux années 60. Mais d'où viennent les Eglises Protestantes Baptistes Libres ? Il faut remonter bien loin pour voir pointer la naissance des Eglises Protestantes Baptistes Libres.

 

John Wycliff :

John WycliffEn 1380 John Wycliff travaille sur la traduction de la Bible en anglais. Il est dit de lui dans le magazine "Historia" du mois d'octobre 2007 sur le protestantisme : " C'est l'un des penseurs les plus remarquables de l'Angleterre du XIVe siècle, tant par ses qualités intellectuelles que par l'étendue de sa culture. "Cela est remarquable et ce qu'il a fait a été quelque chose de radical pour l'époque. Traduire la Bible pour "monsieur tout le monde". Pour que tout le monde puisse la comprendre et revenir à l'essentiel de l'évangile.


John Hus

Jan Hus:

Le 6 juillet 1415 à Prague un autre de ce qu'on a nommé plus tard les pré-réformateurs : Jan Hus va au bûcher en chantant des psaumes. Tout cela parce que lui aussi voulait revenir au coté radical de l'évangile.Un peu partout en Europe des gens se lèvent pour dénoncer les rajouts et les manquements de l'église de l'époque par rapport à ce qui se trouve dans la Bible.


Martin Luther :

Martin Luther

Et comme vous le savez les historiens font commencer officiellement la période de la réforme le 31 octobre 1517. En Allemagne c'est un certain docteur en théologie, Martin Luther, qui affiche sur la porte de l'église de Wittenberg 95 thèses.
Martin Luther, ancien moine, se propose de défendre ses thèses dans un débat public. Aucun théologien ne répond à l'invitation de Luther ou propose de discuter ses thèses.
En revanche, les étudiants vont les recopier et les imprimeurs les diffuser dans toute l'Allemagne.
Que disent ses thèses ?
Que les indulgences ne servent à rien, bien au contraire, elles indignent le Seigneur ; que seule la croix de Christ sauve ; que le véritable trésor de l'Eglise, c'est " l'Evangile et la graçe de Dieu ".

Zwingli

En Suisse :

Puis en 1523 en Suisse, il y a eut Zwingli qui affirme que l'Ecriture est le seul fondement de la doctrine et de la vie de l'Eglise, ainsi que Guillaume Farrel. Nombreux sont les hommes qui se lèvent et protestent contre les dérives d'une église qui s'éloigne de l'enseignement biblique. La liste de ces personnes est longue.


En Angleterre :

En 1534 en Angleterre, le Roi Henry VIII pour une histoire de divorce (entre autre), se sépare de l'autorité de Rome et l'église Anglicane est née. Mais pour plusieurs personnes cela n'est pas assez. On les appelle les séparationnistes. Ils veulent se séparer encore plus de tout ce qui n'est pas biblique. A cause des persécutions plusieurs de ses séparationnistes anglais vont se réfugier en Hollande. Là bas, probablement à cause des mennonites Hollandais et des Arminians Hollandais (qui suit la théologie de Jacob Arminius théologien Hollandais), ils vont rejeter plusieurs doctrines du calvinisme qui s'étaient vite répandues un peu partout.

Arminius

La première église baptiste au monde est fondée en Hollande à Amsterdam en 1608 par deux de ces séparationnistes (John Smyth et Thomas Helwys). Certains de ses séparationnistes retournèrent en Angleterre et formèrent la première église Baptiste en 1612. Ces premières églises Baptistes étaient de théologie arminiènne comme notre théologie à nous Baptiste Libre aujourd'hui. Ce fait est souvent ignoré... A l'époque on les appelle " Baptist general" parce qu'ils croyaient que l'expiation, la mort de Christ sur la croix était pour tout le monde, général, (pas juste un petit groupe).

Thomas Helwys est retourné en Angleterre et a été un des fondateurs de la première église Baptiste dans ce pays. Il reste connu aujourd'hui encore pour avoir été un grand défenseur de la liberté de religion, non pas seulement pour les chrétiens mais également pour les juifs, les musulmans et tout les autres. Il prônait aussi vigoureusement la séparation de l'Eglise et de l'état.Juste en Angleterre, en même pas 50 ans il y a eut plus de 20 000 " baptist general ", comme on les appelait.


Aux Etats-Unis d'Amériques :

Mais la persécution dans tous les pays d'Europe amena beaucoup à quitter leur pays. Les protestants français s'enfuirent principalement en Hollande et en Suisse.
Les protestants anglais s'enfuirent principalement sur le nouveau continent américain.
Et c'est là, en Caroline du nord, qu'un certain Paul Palmer en 1727 forma la première église Baptiste Libre (du même nom que nous avons aujourd'hui) en 1727.

Benjamin RandallQuelques années plus tard c'est un certain Benjamin Randall qui fonda les premières églises Baptistes Libres dans les colonies du nord des Etats-Unis.
Il y aurait énormément de choses à dire sur ces 2 hommes, mais nous dirons que ces quelques mots à leur sujet :
Ils étaient connus pour leur piété personnelle, leur dur labeur, leur amour pour la précision théologique, leur zèle missionnaire dans leur prédication que l'occasion soit favorable ou non, leur résistance face aux ennemis de l'Evangile, leur volonté de dépenser et de se dépenser pour l'avancement de l'Evangile, et leur amitié pour d'autres frères dans la foi.
Quand vous lisez des articles sur eux il y a un parfum de quelque chose de radical chez eux. Il est impossible de compter combien de personnes se sont converties en écoutant ces 2 hommes. En fait un jour le gouverneur de la Caroline du Nord, a écrit à l'évêque Anglican de Londres pour lui dire qu'il était incapable d'empêcher la vague d'enthousiasme religieux qui balayait la province suite à la prédication de Palmer.

Les années ont passées et c'est seulement en 1935 que plusieurs dans ces deux mouvements des baptistes Libres, au sud et au nord des USA, se sont rejoint pour former l'Association Nationale Américaine des Eglises Baptistes libres qui regroupe plus de 300 000 personnes aujourd'hui.


Conclusion :

Mais comme nous l'avons vu les premiers Baptistes Libres n'étaient pas américains mais Européens !

A ce sujet, Alain Stamp, chargé en communication de la Fédération Evangélique de France a raison quand il écrit:

"Considérer les évangéliques comme un mouvement américain colonisant le monde est partial et inexact. L'histoire confirme l'émergence du mouvement évangélique sur le continent européen, en Suisse, en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, en Angleterre avant même la naissance des états-Unis. D'ailleurs de nombreux évangéliques ont émigré en Amérique au XVIIe et XVIIIe siècle à cause du manque de liberté religieuse qui sévissait en Europe et singulièrement en France. Reste qu'un certain nombre d'églises évangéliques en France, comme dans d'autres parties du monde, ont été fondées avec le concours de missionnaires américains, essentiellement à partir de la Seconde Guerre mondiale. Les évangéliques français ne dépendent d'aucune instance dirigeante située ailleurs dans le monde. S'ils entretiennent des relations internationales et favorisent des partenariats, ils le font par fraternité chrétienne tout en veillant à leur indépendance typiquement protestante."

L'Eglise Protestante Baptiste Libre n'est nullement dirigée par un groupe aux USA, au contraire, elle est organisée en association cultuelle de type 1905 et fonctionne en Assemblée Générale annuelle.

Vous voulez encore en savoir plus? Que dire de plus ? Venez nous rencontrer !